Sélectionner une page

Comment reconnaitre les papillons de la Côte d’Opale et de l’audomarois ?

Ma clé de détermination des papillons

Dès que les premiers rayons du soleil réchauffent les sols encore endormis du début de printemps, le petit monde des papillons se met en éveil. Avant de voler devant nos yeux émerveillés, il leur faut d’abord…marcher. De l’oeuf à l’imago, l’observation est la meilleure des clés de détermination des espèces rencontrées. Je vous donne mes astuces pour reconnaitre facilement les papillons de la Côte d’Opale et de l’Audomarois. Découvrez également ma galerie de papillons.

Connaître son évolution et préserver son environnement.

Pour optimiser vos chances de pouvoir observer des papillons, il vous faudra choisir le bon endroit. Si comme moi, vous voulez admirer plus d’une cinquantaine d’espèces de papillons dans votre jardin, il existe une règle simple : évitez de transformer votre terrain en steppe urbaine. Si pas un brin d’herbe ne dépasse, les haies sont taillées au millimètre, vos massifs floraux manquent d’hétérogénéité, les papillons ne feront que passer. Pensez à leur offrir un point d’eau, semez dans un coin du jardin un tapis de fleurs des champs par exemple, laissez un endroit sauvage où l’ortie reignera en maître.

Les “mauvaises” herbes se retirent à la main et non avec du désherbant. On préfère le purin d’ortie ou le compost plutôt que les engrais chimiques. On se renseigne, pourquoi pas sur mon site, pour identifier un papillon et ainsi éviter les faux amis comme les tenthrèdes par exemple.

oeufs de papillon

Le papillon est un des éléments indispensables à la fertilisation des plantes. Il passe de fleurs en fleurs pour butiner leur nectar avant de choisir la plante hôte qui recevra sa future progéniture. D’où l’importance de connaitre les plantes et fleurs à détenir dans son jardin en fonction des papillons qui pourraient le coloniser.

chenille du papillon sphinx de l'euphorbe

La chenille, ici celle du sphinx de l’euphorbe, est le deuxième stade de la vie du papillon. Son corps est formé de treize segments dont les trois premiers forment le thorax. Trois paires de vraies pattes y sont visibles alors que cinq paires de fausses pattes, qui disparaitront lors de la métamorphose finale, sont observables sur l’abdomen.

Le papillon est un insecte holométabole. Il passe du stade de l’œuf à celui d’imago en se métamorphosant plusieurs fois entre la chrysalide et la larve. Arrivée au dernier stade de son développement la chenille se transforme en nymphe puis en papillon. Ce dernier stade prend entre 15 jours et plus de deux années pour certaines espèces.

AMBLETEUSE

NATURE

Connaître sa morphologie.

Pour pouvoir identifier les papillons, il vous faut d’abord connaître leur morphologie. Le papillon est un insecte de l’ordre des Lépidoptères. Il a donc 6 pattes et deux paires d’ailes solidement implantées sur son thorax. A l’avant, il y a la tête avec ses deux gros yeux, ses deux antenne et sa trompe. A l’arrière se trouve l’abdomen avec notamment son organe reproducteur. C’est par de petites ouvertures appelées stigmates que notre papillon peut respirer.
La forme des antennes, les couleurs et les dessins sur les ailes aident à l’identification des papillons.

AMBLETEUSE

NATURE

Connaître la différence entre papillon de jour et papillon de nuit.

papillon tècle de la ronce

Si vous pensez qu’un papillon de jour ne vole que le jour et un papillon de nuit ne vole que la nuit…vous ne vous trompez qu’à moitié. Le rhopalocère ou papillon diurne ne vole en effet que le jour alors que le hétérocère ou papillon nocturne préfère la nuit mais vole également le jour. Ce dernier est 20 fois plus présent que le premier. Pensez donc ! 261 espèces diurnes sur les 5000 présentes en France.
Les papillons de jour sont généralement plus colorés mais certains hétérocères arborent des couleurs très vives souvent rouges pour faire peur aux prédateurs.
On dit souvent que les papillons de jour sont plus grands. La taille n’est pas un critère absolu. Le tècle et la méticuleuse ont sensiblement la même taille.

Mais alors comment faire la différence entre les deux ?

papillon phlogophora meticulosa

La forme des antennes et la position des ailes

Le papillon de jour, appelé Rhopalocère, se distingue par la forme de ses antennes. En effet, “Rhopalo” signifie massue en grec. Par opposition, les antennes des papillons de nuit ont toutes les formes possibles (velues, fines ou en forme de plume).

Quand le papillon de nuit est au repos, ses ailes viennent recouvrir son corps alors que son camarade du jour les a toutes déployées à l’horizontale ou à la verticale.

Comme vous pouvez l’observer sur les clichés de droite, les papillons de nuit ne sont pas toujours gris et ternes. L’écaille chinée arbore une robe tirant du blanc au jaunâtre avec des bandes noires sur les ailes antérieures alors que le rouge vif domine sur les ailes postérieures.

Un dernier détail : la nuit, quand vous voyez des nuées de papillons tournoyées autour d’un lampadaire, se sont bien des papillons de nuit.

AMBLETEUSE

NATURE

Ma clé personnelle d’identification des papillons de la Côte d’Opale et de l’audomarois.

Cela n’a rien de scientifique, je vous rassure. La classification des papillons de façon précise est très compliquée pour le néophyte que je suis. Toutefois, pour dégrossir la recherche, j’ai choisi 4 items arbitrairement pour les papillons de jour : Grande taille, Petite taille, Pieride et Nymphalidae. Vous pouvez facilement comparer le papillon que vous avez trouvé avec un de ceux présents dans ma galerie de papillons. Une description plus précise de chaque papillon est à retrouver dans les articles de la catégorie. Pour les hétérocères, cela est trop compliqué pour faire une règle simple. Je m’en remets aux experts tels LEPINET.fr , PHOTOSPAPILLONS.fr  ou PAPILLOS-FR.net.

galerie_photos_oiseaux_du_jardin

VISITEZ LA GALERIE

GO

Pin It on Pinterest

Share This